Les solides géométriques (1)

Publié le par Christelle Guyot

Les solides géométriques (1)

Le matériel comprend 10 solides bleus en 3 dimensions : un cube, une boule, un parallélépipède, un ovoïde, une ellipsoïde, un cylindre, un cône, une pyramide à base carré, une pyramide à base triangulaire et un prisme triangulaire.

Les solides géométrique peuvent être présentés à l'enfant à partir de l'âge de 3 ans, 3 ans et demi.

Objectifs

L'objectif direct est le raffinement du sens stéréognostique (stéréo = forme et gnostique = connaissance, impression des formes par la palpation).

Les objectifs indirects sont le développement de la volonté et de la concentration, l'adaptation à l'environnement par la connaissance des formes, la préparation à la géométrie, à l'architecture et à l'art.

Le travail sur les solides géométriques est aussi une préparation indirecte à l'écriture et à la lecture. Il permet à l'enfant de créer en lui une représentation mentale des formes géométriques nécessaire pour reconnaître les lettres et les distinguer entre elles. La connaissance de ces formes précède le toucher et la connaissance des lettres rugueuses.

Premières explorations

J'ai présenté les solides à Gabriel il y a deux semaines environ. Régulièrement, il s'installe sur son tapis pour jouer avec : les touchers, les superposer, les classer à sa façon (séparer ceux qui piquent, de ceux qui ne piquent pas).

"ça pique"

"ça pique"

"celui-là c'est le cône, il a un rond"

"celui-là c'est le cône, il a un rond"

"la boule..."

"la boule..."

"... elle roule !"

"... elle roule !"

Publié dans Vie sensorielle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

windy 12/02/2015 13:27

Je trouve ces formes géométriques superbes, peut on se les procurer?
Merci.